Sunday, March 31, 2013

Louisa Hanoune Et La "Main de L'Etranger" : Aujourd'hui Comme Hier

Le Sud algérien, réputé paisible en raison de l'attachement nostalgique de ses habitants au sigle du Fln de feu, est entré en ébullition.
L'accumulation des problèmes devenus insolubles pour les jeunes algériens nés après 1970 incite inévitablement à la révolte citoyenne massive dans les villes et les villages enclavés. D'autant plus qu'en face d'une jeunesse en détresse se dressent des gouvernants arrogants, sourds et provocateurs. Ajoutez à cela  la quiétude, des notables, des faux élus et des partis politiques qui n'ont été agréés que parce qu'ils ont été associés au partage inéquitable des miettes de la rente pétrolière.
Les règles du deal sont archi connues :
Pour être invités à la zerda du roi il est demandé aux "notables" locaux, aux partis politiques et aux associations dites civiles de discréditer les mouvements revendicatifs qui mobilisent sur des questions épineuses dont le chômage, l'arbitraire, le dysfonctionnement des institutions, la pauvreté, la violation des libertés individuelles et des droits de l'homme qui est flagrante mais que les citoyens n'ont pas le droit de défendre.
C'est une lapalissade de dire que le Sud algérien a toujours été l'unique source des revenus en dollars du pays. A ce jour 98 % du PIB viennent du Sahara.
Paradoxalement ce sont les habitants du Sud qui ont le moins bénéficié des revenus pétroliers. Chômage, inflation, sous équipement sanitaire, carences dans tous les domaines. Même quand les produits alimentaires de première nécessité et les médicaents étaient subventionnés par l'Etat providence ce sont les grossistes et les commerçants qui se sont scandaleusement enrichis en exportant clandestinement leurs quotas au Maroc et en Tunisie.
Des milliers de milliards de dinars détournés par une mafia rompue à tous les trafics des frontières, dont Hadj Betou en est le symbole, sans jamais être inquiétée.
Et comme les choses en Algérie sont toujours allées de mal en pire, nous voilà face à la réinvention de l'esclavage rémunéré par les deniers de l'Etat qui ne contrôle plus rien, ne régule plus rien...
Economie de bazar oblige. 
N'y a t-il  pas de quoi refaire une révolution pacifique du fait que le non droit et l'immoralité gangrènent tous les rouages de l'Etat à tous les paliers.
Louisa Hanoune connait très bien les dysfonctionnements des institutions nationales de haut en bas et de bas en haut. Elle continue de les dénoncer comme elle le faisait dans une période où protester contre la mauvaise gouvernance était considéré comme un acte de haute trahison. 
Pourtant elle accuse les manifestants du Sud d'être manipulés par une diabolique "main" étrangère.
Cela ne lui ressemble pas du tout.
Nous avons connu Louisa plus intelligente, plus pertinente, plus lucide que cela.
Militante très active sur le terrain des luttes sociales et culturelles, ses tortionnaires l'accusaient d'être au service d'une puissance étrangère. Son corps et ses parties intimes servaient de cendrier et de pissotières à ses cruels bourreaux.
Que ressentait-elle en ces terribles moments de gégène quand ses tortionnaires la questionnaient sur la "main" étrangère qui la payait pour diviser le pays ?
Amnésie simulée !
Nous croyons très fort que Louisa Hanoune n'a rien oublié des humiliations et des atroces souffrances qui lui furent infligées à cause de son engagement en faveur de la dignité humaine avant 1980. Son corps en comporte les marques indélébiles.
Que s'est-il  passé dans sa tête pour tomber aussi bas que ses anciens tortionnaires ?
A t-elle été retournée ?
S'est-elle embourgeoisées comme son copain Abdelmadjid S. Said ?
A t-elle vieilli ?
Elle dénonce la fraude électorale massive après s'être soumise au système des quotas  en sachant que les députés et les sénateurs ne sont que des éléments de décor.
Elle doit être bonne la soupe monarchique qui pousse au mensonge et à la prostitution intellectuelle. 
Quel virage en tête d'épingle pour une rebelle des années 1970 !
Pourquoi ce retournement semblable en tout à celui du mounafek* Bouguerra Soltani dit  Aboudjera?
Aujourd'hui c'est elle qui se ridiculise en accusant des manisfestants pacifiques de servir un agenda étranger.
Un chômeur s'immole, se jette à la mer, cherche à fuir sous un ciel plus clément, se drogue, glisse dans la délinquance, ce n'est pas grave.
Pourquoi ne peut-il pas manisfester dans son pays sans être regardé en traitre de la nation ?
Est-ce plus grave que l'immolation, la harga, la drogue, la délinquance ?
Louisa Hanoune avait posé cette question en 1970.
A t-elle trouvé une réponse satisfaisante à cette interrogation qui nous obséde depuis des décennies ?
Le vrai traitre est celui qui renie les principes qui avaient motivé ses propres luttes pour un Etat de droit, pour la dignité des citoyens, pour le respect des libertés, pour l'indépendance de la justice.
------------
Hocine Mahdi
Le 31 mars 2013
----------------------------
*) Mounafek : hypocrite
-------------------------------------     
                    

Tuesday, March 26, 2013

Les Décisions Inappliquées De La Ligue Arabe

Pour la centième fois les dirigeants arabes se réunissent à Doha à fin de trouver une solution au problème de la Palestine.
Personne ne les croit.
Et moins encore les opprimés palestiniens.
Voici d'ailleurs le résumé de ce qu'en pensent des observateurs et des dirigeants palestiniens laïcs et islamistes:
 -"La ligue arabe a pris des décisions très bonnes pour l'indépendance de la Palestine mais les dirigeants arabes ne se sont jamais donnés les moyens de les appliquer. Leurs désaccords commencent quand il faut proposer des actions concrêtes pour amener l'Onu et Washington à agir contre les sionistes. C'est à ce niveau que les traitres se démasquent et bloquent la situation jusqu'au prochain sommet de la ligue arabe. Même en ce qui concerne la contribution financière c'est à celui qui donnera le moins parce que Washington interdit la solidarité arabe qui risque de libérer l'Autorité palestinienne de sa dépendance des USA et de l'Union Eurpéenne. Parce que tout a été fait par l'ONU et les grandes puissances pour que le peuple palestinien soit en situation d'une horde apatride de réfugiés  à la charge de la communauté internationale. Les dirigeants arabes n'ont ni la force ni la volonté d'affronter Washington sur ce point. Ce nouveau sommet présidé pas le Qatar ressemblera aux précédents. Il y aura de beaux discours et de bons engagements qui ne seront pas respectés. Le Qatar étant un allié objectif  du régime d'apartheid sioniste veut bien donné quelques misérables millions de dollars à Hanieh et à Mahmoud Abbas sans prendre le risque de déplaire à Washington et a Tel-Aviv. Même posture servile  des dirigeants égyptiens et saoudiens"-.
Pour notre part nous ajouterons la Turquie, membre de l'OTAN et allié indéfectible des USA.
Il faut souligner et insister surr les relations que Tayipp Edorgan vient de renouer cette semaine avec Netanyahu et Pérès qui, selon ses propres déclarations, sont des auteurs de crimes contre l'humanité.
Relations renouées uniquement pour plaire à Barack Hussein Obama.
Erdogan a t-il oublié ce que signifie "crimes contre l'humanité" au pluriel ?
Quant à l'indépendance de la Palestine, nous ne le répétérons jamais assez, les négociations sans condition exigées par les USA, l'UE et Israël ne serviront qu'à prolonger indéfiniment les souffrances des palestiniens et, surtout à légaliser de fait les colonies sionistes existantes et à venir d'ici à un hypothétique accord qui sera très long à se dessiner.
Dans un siècle peut-être si nous prenons en compte le sort qui a été fait aux accords de Camp David et ceux d'Oslo après trente ans de négociations sous la baguette partiale de Washington.
Sommet arabe ou non rien ne changera si la communauté internationale continuera de se soumettre au diktat des USA qui ont fait de la question palestinienne une affaire qui ne concerne qu'eux-mêmes et les sionistes et qui doit être réglées selon les convenances des colons sionistes.
En attendant,  le sort d'un peuple est placé entre les mains de Pérès et de Netanyahu accusés par la communauté internationale de crimes contre l'humanité est immunisé contre les sanctions du Tribunal Pénal International par les USA et l'Union européenne.
A quoi servent les sommets de la Ligue arabe ?
Ce n'est qu'un concours informel du plus beau discours qui ne dit rien. 
-------------
Hocine Mahdi
-----Le 26 Mars 2013
---------------------------------
  

Le zaïm En Question : Un Président Ou L'Ombre D'un Président ?

Quand un président de la république se plaint de ses ministres de le trahir et les reconduit dans un second gouvernement sans cesser de se plaindre de leurs mauvais résultats, que devons-nous penser ?
Quand un président s'entoure volontairement de médiocres, d'incompétents et de rongeurs, de prédateur, se montre mécontent de la mauvaise application de son programme et ne fait rien contre eux, que devons-nous penser ?
Quand un président désarticule par calcul électoraliste toutes les institutions d'un pays pour démobiliser les forces productives qui sont capables de bien construire et de générer progrès et prospérité là où ses ministres et ses hommes de main ont aggravé les désordres, l'inflation, le chômage, l'instabilité, la répression, la corruption, l'injustice, la misère, que devons-nous penser ?
Quand un président n'est pas satisfait de son bilan et se prépare, par fraude massive, à sa propre succession qui représente une charge que ni santé ni son âge ne lui permettent plus d'assumer, que devons-nous penser ?
Comme nous n'avons pas le droit de penser hors d'un cadre légal délégons nos respectables "élus" pour le faire...
Et prions pour que le bon sens l'emporte sur la déraison et la sénilité.
L'usure du temps conduit à la routine et la routine conduit à l'autosatisfaction qui prend des vessies pour des lanternes magiques.
C'est ce que nous constatons chez les zouama, les guides, les rois qui s'éternisent sur le Koursi du Maghreb et du monde  arabe et veulent tous mourir tous sur le trône national.
Que faire contre cette maladie du pouvoir ?
-------
Hocine Mahdi
---Le 25 mars 2013
------------------------------

  

Sunday, March 24, 2013

Nicolas Sarkozy : Le Berlusconi Français !!!

Sarkozy était l'homme qui croyait au mariage de la politique et des affaires à gros sous. 
Son élection de 2007, il l'a doit à un programme de haine contre les étrangers qui avait mobilisé derrière lui la racaille lepéniste, les nostalgiques de la colonisation et des ouvriers de gauche qui, crise oblige, commençent à penser qu'il suffirait de renvoyer les Africains chez eux pour tuer le chômage  et la pauvreté en France.
Il trainait déjà quelques derrière lui des casseroles dont la retentissante affaire du financement occulte de la campagne électotarale de 2002. Sarkozy était le directeur de campagne du rival de Chirac dans la famille politique de droite RPR.
Pour sa propre campagne de 2007 Sarkozy fera personnellement du porte-à-porte chez les milliardaires français,  les dictateurs africains et les monarques du Golfe. La générosité d'el Ghadafi, d'Omar Bongo et du monarque du Qatar deviennent très vite des secrets de polichinelle dans les rédactions parisiennes . Et ce qui n'arrangeait rien, les juges travaillaient d'arrache-pied sur l'affaire de corruption de Karachi aggravée par la mort d'un agent français.
Est-ce une idée de son brillant conseiller Guaino ?
Toujours est-il, qu'une fois élu président de la république française, Sarkozy imagine une justice amputée des  juges d'instruction qu'il exècre en raison de l'indépendance qu'un bon nombre de magistrats s'attribue à l'égard de l'exécutif tout en respectant la loi et dont certains commençaient à fouiner dans ses propres affaires.
Arrogant et mal éduquée il agressait verbalement les magistrats, les dénigrait. Il avait introduit des réformes plus pour les décridibiliser que pour améliorer la fonction de la justice.
Le Juge d'instruction Jean-Michel Gentil planche depuis 2006 sur le dossier Bettencourt avec la collabarotion de deux magistrats qui s'étaient autosaisis de l'affaire. Il n'est pas adhèrent au syndicat de la magistrature taxé de rouge. Son défaut : il applique scrupuleusement la règle qui dit que nul n'est au dessus de la loi.
Quant à Sarkozy il se considérait Roi, donc immunisé contre toutes les lois de la république.
Il est significatif que Henri Guaino, l'un des deux hommes les plus importants du premier cercle sarkazyste, ait été le plus virulent et le plus grotesque dans ses critiques contre le juge Gentil qu'il a accusé d'avoir déshonoré la justice, la France et la république en mettant en examen son ami et ex président Sarkozy. Venant d'un homme de son expérience et de sa vaste culture c'est inqualifiable.
Nous avons appris en fin de soirée que c'était une stratègie de l'UMP pour fixer l'attention de la presse et de l'opinion sur le juge en présentant Sarkozy comme une victime d'un archarnement judiciaire prémédité. Toutes les têtes dites pensantes de l'UMP ont crié au scandale en se relayant sur tous les plateaux TV et radiophoniques.
Un mot d'ordre lancé en prremier par Nicolas Sarkozy qui s'estime victime d'un procédé scandaleux.
Maitrisant parfaitement la communication Guaino a réagi comme si l'affaire avait surgi après l'élection de Sarkozy (2007) en insistant sur le fait qu'un président de la république ne s'abaisserait jamais à abuser d'une vieille déficiente mentale pour lui soutirer de l'argent. Or, c'était avant l'élection que Sarkozy avait obtenu de l'argent de la dame Bettencourt pour sa campagne électorale. Et une fois élu, sans doute pour la remercier, il lui fera un beau cadeau fiscale qui scandalisera l'opinion française. Guaino s'est tu sur cet épisode.
Berlusconi a eu le même comportement indigne à l'égard des juges italiens. Insultes, intimidations, menaces. Finalement il a été reconnu coupable et condamné en 2013. S'il est revenu à la politique ce n'est que pour jouir de l'immunité qui lui évite d'aller en prison et d'autres procès.
Revenir à la politique pour les mêmes raisons que Berlusconi, c'est le projet de Nicolas Sarkozy. L'immunité d'un mandat électoral  lui épargnera les tracasseries des magistrats indociles à qui la Constitution française garantit l'indépendance dans l'exercice de leurs fonctions.
Prenez les cas les plus célébres de cette décennie.
Jacques Chirac vient seulement d'être condamné (2013) pour des délits qu'il avait commis quand il était jeune maire de Paris. Alain Juppé aussi.
L'immunité place des élus malhonnêtes au dessus de la loi tant qu'ils jouiront d'un mandat électoral. C'est sûrement ce qui fait le plus de mal dans les pays où les élections sont gagnées par la puissance de l'argent comme sous le régime de la démocratie où par la fraude massive comme sous le régime de la dictature.
C'est sans doute ce qui éloigne les citoyens ordinaires de politiciens que d'aucuns qualifient d'indignes de confiance et de truands à col blanc.
Berlusconi et Nicolas Sarkozy en sont l'actuelle illustration.
Moralité :
L'mmunité est immorale, injuste, antipatriotique...
A bannir de toute urgence.
---------
Hocine Mahdi
----Le 23 mars 2013
--------------------------        
      
      

Barack Hussein Obama : Mission Accomplie Au Moyen Orient ?!

A sa descente d'avion à l'aéroport Ben Gourion, le président des USA avait annoncé la couleur :
-"Israël avant tout".
Selon des observateurs bien introduits dans les coulisses de  la Maison Blanche et du Bureau Ovale, sa véritable mission à Tel-Aviv était de se rabibocher avec Netanyahu et les colons sionistes qui lui tiennent rancune à cause de son discours pro arabes et pro palestinien du Caire en 2009 (selon eux).
En plus de mériter le titre de président américain qui a le plus contribuer à l'équipement et au financement de l'armée sioniste, il a réalisé l'exploit de ramener le "bon musulman" turc Tayipp Erdogan dans le bloc des auxilliaires inconditionnels du régime d'apartheid sioniste.
Nous citons l'Egypte, le Qatar et l'Arabie Saoudite qui ont divisé la résistance palestienne en plusieurs groupes et sous groupes opposés les uns aux autres en oubliant que la mission des résistants est de libérer la palestine, pas de se taper dessus avec les dollars des USA et du Qatar. 
Que reste-il à Mahmoud Abbas et à son ancien premier ministre Hanyeh ?
Maintenant que Barack Hussein Obama a abandonné le peuple palestinien à la barbarie du régime d'apartheid sioniste pour acheter le pardon de Netanyahu et des colons, que vont-ils décider ?
Obama s'est définitivement aligné sur les positions des criminels de guerre sionistes dirigés par le couple Pérès-Netanyahu.
N'est-il pas venu le moment de laisser au peuple palestinien de choisir ses dirigeants et le moyen de libérer la palestine du coloniasme américano-sioniste ?
-------
Hocine Mahdi
------Le 24 mars 2013
-----------------------------   

Wednesday, March 20, 2013

Invasion De L'Irak :La Presse Américaine Se Repent-elle ?

Dix ans après l'invasion et la destruction de l'Irak, des journalistes américains ne comprennent pas leur complète allégeance à George Walker Bush qui s'était servi d'un pitoyable mensonge pour régler des comptes personnels avec Saddam Hussein, singulier ami de la famille Bush.
Pourquoi avoir attendu dix ans pour lâcher un mea culpa qui ne change rien à l'horrible situation de l'Irak où l'envahisseur Bush avait promis de promouvoir la démocratie, la prospérité et la paix en plus de la réparation de tous les dégâts qui résulteront de l'invasion ?
Aujourd'hui l'Irak est dévasté par la violence intercultuelle.
Chaque jour des morts et des ruines s'ajoutent aux morts et aux ruines causés par l'occupation américaine dont l'un des objectifs était la partition de ce pays où les exactions du godillot El Maliki, pion de Washington, aggravent la violence.
Les regrets des journalistes américains ne viennent pas seulement en retard.
Ils sont inacceptables, voire indécents au vu des irréparables destructions humaines et matérielles de l'armée américaine en Irak.
Dès le départ Bush n'avait nullement caché ses intentions de ramener à l'âge de pierre l'une des plus belles civilisations de l'histoire de l'humanité. Et il l'a fait avec un rare acharnement en saccageant et en favorisant le pillage de l'un des plus riches patrimoines culturels et archéologiques du monde recensés par l'Unessco.
Pendant ce temps les journalistes Occiendaux applaudissaient des mains et des pieds la barbaries de l'armées américaines.
Les Mikaël Moore se comptaient sur les doigts de la main et on les taxait de vendus.
Regretter c'est bien. Mais oeuvrer en vue de réparer les dégâts c'est nettement mieux.
Les journalistes américains sont attendus sur des actes concrêts en faveur d'une paix véritable dans la région la plus instable du monde à cause de l'attachement de l'Etat US au régime d'apartheid sioniste.
Sauront-ils se débarrasser des oeillères de l'AIPAC pour avoir une vision plus large, plus saine et plus claire de la situation intenable au Moyen Orient ?
---------
Hocine Mahdi
-----Le 20 Mars 2013
----------------------------        
     

Monday, March 18, 2013

Enième lettre à Hussein Barack Obama

Ce mercredi tu iras sablé le champagne chez les criminels de guerre sionistes avec lesquels tu penses pouvoir parvenir à un consensus sur la Palestine. Ton arrivée à Israël coïncide avec la formation du  gouvernement sioniste le plus ouvertement partisan de la colonisation sans limite des territoires palestiniens, libanais et syriens occupés et annexés de force ainsi que de l'extention des colonies existantes dans toutes les directions.
Notamment dans la partie palestinienne de Jérusalem que le régime d'apartheid sioniste considère  partie indissociable du Grand Israël.
Pour ma part je doute fort que ton but soit réellement d'oeuvrer à la mise en place des conditions d'une paix
juste et durable dans la région. Ton agenda, sous le diktat de l'AIPAC, est de contraindre Mahmoud Abbas au pragmatisme auquel tu t'es soumis par intérêt alors que tu es profondément convaincu que ni le droit international ni l'intelligence politique n'amèneront les auteurs de crimes contre l'humanité Pérès et Netanyahu vers des négociations sérieuses et constructives. 
Primo : ils ont sous la main l'armée la plus barbare de l'histoire contemporaine disposant de l'équipement le plus performant de tous les  temps fourni par les... USA.
Secondo : ils sont immunisés contre les lois internationales grâce aux USA et à l'Union européenne dont les ressortissants représentent l'écrasante majorité des colons sionistes en Palestine et au Golan (Syrie).
Donc le régime d'apartheid sioniste tire son arrogance à l'égard de la communauté internationale de l'aveugle soutien judiciaire, économique, militaire et financier des USA et de l'Union européenne.
Dans des lettres précédentes j'avais transcrit quelques déclarations et pensées de ministres sionistes sur les autres races. Les ministres en question ont gouverné de 1948 à 2013.
Après Moshé Dayan et Golda Meir, voici ce que tu dois retenir de Ménahem Begin qui fut récompensé par le prix Nobel de la paix en 1978 :
-" Notre race est la race des maîtres. Nous sommes des Dieux sur cette planète. Nous sommes différents des races inférieures comme elles le sont des insectes. En fait, comparée à notre race, les autres races sont comme de l'excrément humain. Notre destin est de régner sur les autres races". 
As-tu lu la littérature allemande des années 1930 ?
Elle n'a pas produit pire que cela.
Toi le juriste, l'humaniste, le descendant d'esclave, entièrement dévoué à la cause du régime d'apartheid sioniste que la communauté internationale entière condamne vigoureusement...
Que garderons-nous de ton règne ?
L'ignoble image d'un menteur, d'un traitre, d'une pourriture qui a sacrifé le peuple palestinien par intérêt personnel.
Demain tu sableras le champagne avec des criminels de guerre.
Je te suggère de longer le mur de la honte du côté des palestiniens dépossédés de leurs terres, de leurs maisons, de leurs droits, de leur liberté.
Tu verras peut-être les souffrances incommensarables que ton soutien aveugle au régime d'apartheid sioniste cause à  un peuple opprimée par une puissance barbare que tu nous présentes comme la vitrine au Proche Orient de la démocratie de l'Occident civilisé.
 Quelle horreur cette démocratie !
---------
Hocine Mahdi
---Le 18 Mars 2013
-----------------------------    

Sunday, March 17, 2013

Algérie : Le Syndrome De Bab El Oued

Les gouvernants et les "élus au quota" locaux algériens ont ceci de singulier.
Ils dorment et nous endorment avec leurs bla bla bla, leurs bilans  et leurs statistiques trafiqués.
"Tout va bien" c'est leur rengaine.
C'est leur Kassamane bi nazilat*.
Le syndrome de Bab-el-oued :
Ce n'est qu'après les inondations mortelles de ce quartier populaire délabré que toutes les APC d'Algérie ou presque se sont mises au curage des avaloirs. En hiver pour une opération qui ne peut être efficace que si elle est menée régulièrement. Pendant des années nous n'avons pas vu une aussi spectaculaire mobilisation d'hommes et de camions pour sortir des milliers de tonnes d'ordures qui bouchaient les canalisations souterraines et sont à l'origine de grandes catastrophes dont la plus meurtrière est celle de Bab-el-oued.
Contre les esclavagistes patentés du Sahara, il a fallu que les chômeurs se mobilisent à Ouargla pour que notre premier ministre décide de mettre fin à un crime qui était connu de tous les gouvernants, de tous les "élus au quota" et de tous les notables locaux devenus riches en exploitant la misère, l'ignorance et la crédulité des citoyens. 
Effet d'entraînement : 
Le gouvernement décide d'ouvrir d'un seul coup trois facultés de médecine dans un Sud où les médecins algériens spécialisés habitant le nord n'aiment pas travailler. Ils ont laissé les postes aux cubains très compétents, très motivés, humainement engagés et très sérieux.
A la nouvelle ville Ali Menjli : Ce n'est qu'après l'horrible assassinat des gamins Haroun et Brahim que le Wali Bédoui ordonne l'accélération de la construction des commissariats, le renforcement de la sécurité et la remise en état de l'éclérage public. Ce que les habitants ont toujours réclamé sans être entendus par les autorités locales.
A qui s'adresser ?
Malheureux à dire :
La violence des manifestations** de la jeunesse (saccage du commissariat principale et opération "ville morte") a brutalement réveillé le Wali. Pourtant, pendant les premières semaines de son installation officielle à Constantine il avait inspecté Ali Menjli et avait été scandalisé par sa conception en cité de transit d'urgence inhabitable, indigente en équipement. Il avait promis d'en faire une vraie ville.
On attend.
Juste après la visite du Wali l'unique jardin public*** a été squatté par un commerçant qui a construit une laide bâtisse sur près du tiers de sa surface malgré la protestation des riverains. Quand j'étais allé voir le maire pour savoir les dessous de ce détournement inimaginable d'un bien commun je n'ai trouvé personne pour répondre à mes questions.
Mais dès que les citoyens descendent dans la rue crier leur ras-le-bol nos gouvernants se mettent à les accuser de haute trahison pour masquer leurs carences et prennent des décisions à la va vite afin de calmer la vindicte populaire.
C'est devenu un mode de gouvernance en Algérie.
Ce qui n'est que du colmatage et de la poudrre aux yeux. 
Que de moyens financiers dilapidés sans planification alors que les ministères et les wilayat ont entre les mains des études très serieuses, des plans, des rapports, des projections qui mettent les gouvernants en situation de  faire du très bon travail dans tous les domaines !
Le travail au pif, sans suivi, sans bilan et des sommes faramineuses gaspillées sans contrôle.
Parfois on fait des travaux onéreux et, une fois terminés, on les refait par une autre entreprise. Cela rime à quoi ?
On contruit une piscine qui ne sera jamais ouverte au public****.
 A quoi cela rime ?
On construit les bâtiments d'une station de voyageurs et on abandonne le chantier qui devient un dépotoir. Cela rime à quoi ?*****
Combien de milliards ont été dilapidés dans ces chantiers?
Qui doit rendre des comptes ?
A qui ?
C'est partout en Algérie :
Imprévision; incurie, gaspillage, dilapidation.
Des ministres et le Wali ont visité plus d'une fois les chantiers à l'abandon sans rien décider pour stopper l'hémorragie des deniers publics.
Cela rime à quoi ?
Mais ne vous en faites pas. 
Tout ira bien puisque le Sahara  regorge de pétrole.
---------
Hocine Mahdi
----------Le 17 mars 2013
-------------------------------------    
 *)Hymne national algérien
**)  Saccage d'un bureau de poste et du commissariat principale. Opération ville morte : Constantine et ses banlieues journée du 17 mars opération largement suivie par les commerçants.
***) Cité des 400 logements Ali Menjli.
****) Uv 8, Ali Menjli. piscine fermée depuis 2000.
*****) Chantier visiter en 2009 par le ministre Louh qui avait ordonné son achèvement dans les meilleurs délais. Depuis c'est l'arrêt total des travaux.    

Wednesday, March 13, 2013

A Propos De Victorin Lurel : Le Racisme Crasseux De La Droite Française

Victorin Lurel est un descendant d'esclave, né en Guadeloupe.
Ni blanc ni noir.
Le viol des gamines et des femmes noires par les colons esclavagistes blancs a donné naissance à des enfants au teint mi noir mi blanc, un peu lait au chocolat ou carrément chocolat avec une cuillère à café de lait, café au lait.
Plusieurs nuances en dégradé.
Démocratiquement élu et réélu par une majorité de descendants d'esclaves  comme lui, Victorin Lurel fut dès 1989 conseiller municipal puis maire, conseiller général, député et enfin ministre socialiste en 2012, fonction qu'il excerce à ce jour.
Régulière et belle ascension d'une carrière politique que seule le régime républicain français permet aux descendants d'esclaves assimilés qui parviennent à crever le plafond, selon les barons de la droite qui n'arrivent à s'exprimer d'une seule voix que pour crier la haine du différent, de l'étranger qui vole le travail des français.
Victorin Lurel pourrait être un peu  Aimé Césaire qui est devenu l'emblème de l'assimilation. Pourtant il exécrait le système colonial (le colonialisme n'a jamais été positif*).
Mais dans le lot des assimilés il y a des ingrats et des traitres qui crachent dans la soupe.
Victorin Lurel en est la plus détestable illustration, selon la droite et l'extrême droite.
Figurez-vous que ce descendant d'esclaves vient de commettre le sacrilège d'élever le dictateur Hugo Chavez au firmament en trouvant en lui un mélange du général de Gaulle et de Léon Blum.
Ce que les bons Français de l'UMP et du patronat jugent déshonorant pour la France, pour les gouvernants  et pour le peuple français.
Qui ont dénoncé en choeur la trahison du guadeloupéen ?
François Copé et sa clique de diminués de la cervelle...
Le plus lepéniste des responsables de l'UMP, ce club de parricides, de parasites, de racistes qui se nourrissent de la haine, de la falsification de l'histoire, du  mensonge, de la pauvreté des autres, des cadeaux que leurs font les riches qui sucent le sang du peuple d'en bas français ...
Rappelez-vous la sinistre comédie du pain au chocolat volé par un enfant d'immgré basané à l'enfant d'un bon français blanc. Ignoble invention d'un esprit haineux.
Que n'avons-nous pas entendu d'âneries sur le guadeloupéen dont de nombreux imbéciles ont réclamé la démission tout en demandant à François Hollande et à son premier ministre de laver l'honneur de la France.
De quelle façon ?
En désavouant Victorin Lurel qui n'avait ni la qualité ni le grade (selon eux) de représenter l'Etat français aux obsèques du héros de l'anticapitalisme sauvage et immoral, Hugo Chavez.
Le racisme dans toute son horreur affiché par ceux qui prétendent défendre les valeurs républicaines et s'étripent pour le pouvoir comme les pires Bokassa qu'ils avaient fabriqués pour continuer de coloniser  l'Afrique par procuration.
Qui a déshonoré la France par ses bassesses politiques, 
Francçois Copé  ''du pain au chocolat'' ou Victorin Lurel ?
------
Hocine Mahdi
----Le 12 mars 2012
-------------------------------
*) Réponse d'Aimé Césaire à Nicolas Sarkozy initiateur des lois Douste Blazy sur le colonialisme positif.
      

Tuesday, March 12, 2013

Nouvelle Ville Ali Menjli : Explosion Populaire.

Au moment ou j'écris ces lignes les habitants des nouveaux quatiers d'Ali Menjli manifestent leur colère contre la police. Ceci en réaction à l'annonce de la découverte de deux enfants assassinés et empaquetés dans des sacs noirs à ordures.
Pour rappel Haroun Boudaïra (10 ans) et Brahim Hachiche (9 ans) ont disparu en fin de semaine. 
Certains manifestants accusent la police de ne pas avoir pris au sérieux la plainte des parents quant à  l'enlèvement des enfants. 
Une erreur d'appréciation qui, selon eux, aurait donné le temps aux criminels de fuir et d'assassiner les enfants.
En ce moment les manifestants sont en train de saccager le commissariat de Ali Menjli. Ce qui annonce une nuit chaude.
--------
Hocine Mahdi
---Le 12 Mars 2013 à 18 heures 30 minutes
------------------------------------------------    

Sunday, March 10, 2013

La Mort De Hugo Chavez : L'Indignation Sélective Des Intellectuels Français

Hugo Chavez a réduit de 67 % le nombre des pauvres dans son pays. Il a étendu la couverture sanitaire et éducative là où la démocratie made in USA imposée à l'Amérique Latine n'a jamais pensé à le faire.
Hugo Chavez n'a pu réaliser cela qu'avec l'argent du pétrole du Vénézuéla qui a été confisqué pendant des décennies par des entreprises américaines et exploité exclusivement par elles et pour elles.
Ce qui n'empêche pas les intellectuels français bcbg de ne voir en lui qu'un affreux dictateur qui fréquentait El Ghadafi, Ahmedinadjad, Bachar el Assad.
Nicolas Sarkozy a joué au mendiant auprès des dictateurs Omar Bango et El Ghadafi pour financer sa campagne électoralede 2007 en leur promettant le retour d'ascenseur.
Il a léché les pieds des roitelets de l'Arabie Saoudite, du Qatar et des émirats confettis du Golfe qui pillent les richesses des pays qu'ils tiennent sous leurs bottes pour le compte des entreprises américaines, anglaises et françaises (mais surtout américaines).
Il a appauvri la France : des millions de chômeurs, inflation, injustice sociale (14 millions de pauvres recencés par les restaurants du coeur)...
Il a changé des lois françaises sans passer par le parlement pour éviter à des criminels de guerre sionistes d'être poursuivis et condamés par la Justice française.
Ce qui n'empêche pas les mêmes intellectuels français bcbg de continuer de voir en lui un démocrate-républicain-humaniste-légaliste honorable et fréquentable.
N'ayez aucune crainte d'étendre la comparaison à Angéla Merkel, David Cameron, François Hollande, Cathérine Ashton. Tous démocrates-républicains-humanistes-légalistes qui reprochent à Hugo Chavez d'avoir été un vilain dictateur et un grand ami de dictateurs que combattent les "grandes démocraties" du monde.
En outre, Laurence Parisot, la patronne des patrons français,  a mis son grain de fiel avec une sortie pour le moins scabreuse accusant Hugo Chavez d'avoir été un dictateur, un démagogue qui incarne le populisme dans toute son horreur.
Une différence très nette entre Hugo Chavez et Nicolas Sarkozy :
Hugo Chavez a enlevé aux riches pour donner aux pauvres.
Sarkozy a décuplé la pauvreté en France en ne donnant des centaines de milliards d'euros qu'aux patrons malhonnêtes qui ont gonflé leurs gros salaires, leurs primes faramineuses et leurs parachutes dorés sans créer de nouveaux emplois comme ils l'avaient promis.
Il a laissé en cadeau au peuple français une dette de 16.400 milliards d'euros et un déficit exhorbitant.
Autrement dit Sarkozy a donné aux riches et a laissé les pauvres au bord de la route dans un dénuement plus grand tout en hypothéquant l'avenir de la France.
Quand nous savons que le FMI et le Club de Paris, pour une dette de 26 misérables milliards de dollars, ont forcé les gouvernants algériens d'affamer le peuple, de fermer des milliers d'entreprises, de paralyser les secteurs de la santé, du batiment, des infrastrures, de l'éducation, d'amputer la valeur de la monnaie de 90 %  de son pouvoir d'achat, nous pouvons nous interroger légitimement sur l'inéquité du Fonds monnaitaire international. Car l'Algérie avait remboursé plus que le montant de la dette;
Voir la situation actuelle de la Grèce, l'Egypte, le Portugal.       
Questions :
Comment et pourquoi des intellectuels bcbg se laissent-ils entraîner dans un mouvement d'indignation sélective qui caresse dans le sens du poil les chantres du capitalisme à la Berlusconi, fraudeur, spéculateur, affameur, faiseur de chômage et de violence sociale, vecteur de misère, de délinquance et de terrorisme ?
Toutes les chaînes TV françaises ont ouvert leurs plateaux à des intellectuels de renon, estampillés droite et extrême-droite pour taper sur le dictateur Hugo Chavez qui a eu l'outrecuidance de réduire de moitié la pauvreté au Vénézuéla en enlevant aux riches entreprises pétrolières étrangères ce qu'elles ont volé à son pays. 
Que Laurence Parisot, la patronne des patrons français, se scandalise contre un ministre de François Hollande qui a placé Hugo Chavez au niveau du général  de Gaulle et de Léon Blum, elle est dans son rôle de défendre les riches spéculateurs et affameurs qui l'ont élue pour faire cela.
Mais, eux, les intellectuels qui sont en principe libres, éclairés et tenus "déontologiquement" d'éclairer l'opinion pourquoi se prostituent-ils ? 
Triste époque où les démocrates donneurs de leçons sont moins fréquentables que les dictateurs qu'ils dénoncent en public mais avec lesquels ils entretiennent de sordides relations d'intérêt* dans les coulisses.
Avec El Ghadafi et Omar Bongo à Paris, nous avons vu les courbettes et l'indignité de Nicolas Sarkozy pour plaire à ses visiteurs, tortionnaires et assassins de réputation mondiale... Le tapis rouge et les marques de considérations réservés aux  vrais amis de la France.
Au point que des ministres sakozystes corps et âme se soient offusqués publiquement.
Du jamais vu en France, même en période du cousinage circonstantiel entre Valéry Giscard d'Estaing et Bokassa pour quelques pépites de diamant.
Où est donc la différence entre les dictateurs sanguinaires du sud et les démocrates-républicains-légalistes-humanistes du Nord qui les cautionnent ?
Tous courent derrière l'argent et tissent des relations souterrraines honteuses sur le dos des peuples jusqu'au jour où l'opinion publique se révolte. 
Triste époque où le plus grand nombre d'intellectuels est au garde-à-vous comme de vulgaires harkis ignorants,  affamés et prêts à tout pour une baguette de pain et une boite de sardine.
--------

Hocine Mahdi

------Le 10 Mars 2013
------------------------------    
*) Omar Bongo et El Ghadafi ont contribué au financement de la campagne électorale de Sarkozy en 2007.
-------------------
NB : Victorin Lurel ministre des DOM-TOM de François Hollande a dit, entre autre, à la presse : "Chavez c'est de Gaulle + Léon Blum... De Gaulle parce qu'il a changé fondamentalement les institutions et puis Léon Blum, c'est-à-dire le front populaire, parce qu'il a lutté contre les injustices. Le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chavez puisqu'on prétend que c'est un dictateur".
----------
Des intellectuels et des députés français ont critiqué vertement la déclaration de Victorin Lurel. La plus idiote des réactions est celle de Laurence Parisot.
-"La déclaration du ministre Victorin Lurel est très choquante. Comment peut-on dire d'un homme qui était un dictateur, un démagogue qui incarne le populisme dans toute son horreur, puisse avoir les qualités que prétend le ministre... Je pense que le ministre Victorin Lurel déshonore le pays. Je pense qu'il déshonore le gouvernement". 
Nous reviendrons sur le sujet.
-------------------------  

Thursday, March 07, 2013

Mort de Stéphane Hessel : Non, mr François Hollande, Le révolutionnaire Hessel n'a trompé personne !

Dans votre  hommage à Stéphane Hessel vous nous avez enfin fourni une preuve irréfutable de votre servilité vis à vis du régime d'apartheid sioniste.
Cela devait fatalement vous arriver un jour.
Et c'est arrivé.
Au moment où vous vous êtiez incliné sur la dépouille du révolutionnaire qui, depuis l'âge de vingt ans, a inscrit ses actes, ses écrits et ses paroles dans la promotion des lois et des valeurs morales défendues par la Charte universelle des droits humains mais qui sont bafouées sans cesse par tous les dirigeants occidentaux se prétendant légalistes et démocrates comme vous.
Paradoxalement ce n'est que sur la question épineuse du colonialisme sioniste en Palestine que vous n'êtes pas d'accord avec Stéphane Hessel.
-" Sincérité n'est pas vérité", dites-vous...
En accusant Stéphane Hessel d'avoir trompé ses amis dont vous fûtes, selon votre propre expression.
En quoi vous a-t-il trompé quand lui-même s'etait senti grugé par la propagande internationale sioniste avec la formule adjecte de "la patrie sans peuple pour un peuple sans patrie" quand on parlait de la Palestine en Angleterre, en France, en Amérique et dans toute l'Europe pour préparer l'opinion publique à l'invasion, l'occupation et la colonisation de la Palestine au nom de la bible ?
Contrairement à vous, monsieur "Vérité", l'humaniste lucide et courageux Stéphane Hessel a questionné l'histoire, il a voyagé, il a visité l'enclave Gaza dévastée par les bombes de destruction massive, au phosphore et à fragmentations qui sont interdites par toutes les conventions internationales.
Il a vu des milliers de civils déchiquetés et enterrés sous les décombres de leurs maisons, dont plus de cinq cents enfants. 
Il a vu des hôpitaux, des écoles, des infrastructures d'utilité publique éventrés par la barbarie du régime d'apartheid sioniste.
 Il a fini par comprendre. 
-" Sincérité n'est pas vérité ", dites-vous...
Avez-vous jamais condamné les massacres de Sabra et Chatila, de Jéricho, de Bethléem, de Cisjordanie pour prévenir le Génocide de Gaza ?
Vous avez eu à ce propos la même imposture que George W. Bush, Tony Blair, Nicolas Sarkozy, Luis Zapatero et Angéla Merkel : protéger les criminels de guerre sionistes de la Cour Pénale Internationale à n'importe quel prix.
Y compris en changeant les lois à pied levé pour que les magistrats indépendants ne puissent pas ouvrir des procès en Europe contre des sionistes européens qui n'ont assassiné que des arabes chrétiens et musulmans.
Du jamais vu dans l'histoire de l'humanité avant et après la deuxième guerre mondiale où l'humanité s'est dotée de lois et de tribunaux pour condamner les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité pour garantir la sécurité des peuples sous occupation de puissances étrangères.
-"Sincérité n'est pas vérité", dites-vous.
Vous êtes contre la colonisation, contre les spoliations à Jérusalem-est, contre tout le mal que font les gouvernants sionistes en Palestine. Mais vous restez silencieux et grand ami des criminels de guerre et d'auteurs récidivistse de crimes contre l'humanité.
Stéphane Hessel était contre la colonisation, contre les spoliatons à Jérusalem-est, contre tout le mal que font les gouvernants sionistes en Palestine, il avait dénoncé,  il avait agit.
C'est la différence entre Stéphane Hessel et vous.     
Par conséquent la sincérité de Stéphane Hessel vaut mille fois votre vérité qui s'avère un mensonge permanent.
Démontrez-moi le contraire, monsieur François Hollande. 
-------

Hocine Mahdi

----Le 7 mars 2013
----------------------------- 

Tuesday, March 05, 2013

Les Plaisanteries De Maître Miloud Brahimi


Incontestablement maître Miloud Brahimi est très compétent dans son domaine. Il a fait ses preuves quand, au risque de sa vie, il défendait les "terroristes" du FLN aux côtés de Jacques Vergès, Arezki Bouzida et bien d'autres avocats français de la métropole.
Il est défenseur des droits humains dans un pays où les lois n'existent que pour sévir contre les petits délinquants et spécialement pour épargner les barons du régime.
Ce matin je l'ai entendu répondre aux questions de Souheila Hachemi*.
D'un bout à l'autre de l'entretien j'ai eu le sentiment très fort qu'il plaisantait.
Suis-je déconnecté de la réalité ? 
Miloud Brahimi a-t-il trop veilli ?
D'un côté il affirme qu'en Algérie la Justice est indépendante. De l'autre côté il nous apprend que, dans les grosses affaires où sont impliqués les barons et la clientèle du pouvoir, les magistrats n'ont pas accès à des informations qui sont indispensables au bon déroulement de l'enquête judiciaire. Il nous cite en exemple l'affaire du groupe Khalifa qui va être rejugée dans quelques semaines. Il nous apprend que les gens au pouvoir savent tout mais qu'ils ne communiqueront aucune information aux juges. Pourtant la loi algérienne les obligent de le faire.
Il nous révèle que les juges ne seront pas plus indépédants que lors du premier procès où des coupables qui ont avoué à la barre leur complicité avec Mounen Khalifa étaient ressortis libres du tribunal. Cas incroyable du secrétaire général de l'UGTA, Abdelmadjid S. Said coupable d'un faux par lequel il a ruiné la caisse national de retraite pour enrichir Moumen Khalifa. Coupable mais intouchable comme tous les béni-oui-oui de service.
Mais là où j'ai pensé que Miloud Brahimi dérapait vraiment c'est quand il a relativisé le phénomène de la corruption en Algérie. 
A son avis c'est la liberté de la presse (elle n'exterait nulle part ailleurs, selon lui ) qui amplifie le mal.
J'ai eu beau réfléchir à cette surprenante sortie de Si el Miloud, je n'arrive pas à la prendre au sérieux. Ce n'est pas un vieux juriste de son expérience qui s'arrête sans raison sur une conclusion aussi ridicule**.  Car il connait très bien les effets néfastes de la corruption sur les pays qui n'ont qu'une seule source de revenus en devises fortes comme l'Algérie : pauvreté, instabilité, désespoir, criminalité, violence sociale,  répression...
Miloud Brahimi ne peut pas se tromper de cette manière. Il est trop bien bagagé, trop expérimenté, assez cultivé pour affirmer gratuitement de telles choses.
A mon avis, quand il ditt que l'indépendancce de la justice n'est pas souhaitable dans notre pays il plaisante où bien il lance un message codé.
J'ai retenu une phrase qui semble insignifiante :-"Il y a des juges qui appliquent la loi et des juges qui jouent aux justiciers".
Encore un message codé ?
Qui en sont les destinataires ?
Presse libre comme nulle part ailleurs, justice indépendante...
L'idéal, quoi ! 
En même temps Miloud Brahimi accuse les législateurs et les gouvernants d'inventer des lois en quantité industrielle qui rendent les bonnes lois inopérantes et compliquent l'application de la justice. Surtout en matière de corruption et de détournement de fonds quand ces crimes contre la nation sont le fait de personnalités haut placées dans la périphérie immédiate du pouvoir et au dessus.
J'avoue que je n'ai rien compris au discours plein de contradictions de maître Miloud Brahimi. J'en donne une lecture à chaud parce que le personnage est digne de respect.
J'assume.  
--------

Hocine Mahdi

---Le  5 Mars 2013
--------------------------
*) L'invité de l'info, émission matinale de Souheila Hachemi, radiodiffusion algérienne chaîne 3, le 5 mars 2013
**) Avec tout le respect que je dois à maître Miloud Brahimi. La liberté d'expression m'autorise d'émettre une opinion et comme nous avons la presse la plus libre du monde je ne me fais pas prier.    

Monday, March 04, 2013

Algérie : Merci A La Presse Italienne

Le régime algérien de la rente a été tellement secoué par l'affaire ENII-Sonatrach-Chakib Khalil qu'il s'est résigné a inauguré enfin le siège du nouvel organisme de lutte contre la corruption qui devait entrer en fonction en 2010.
Rien ne laissait prévoir cette ouverture avant que la presse italienne ait étalé le scandale sur la place publique, trouvant un écho immédiat au Canada où une autre affaire de pot-de-vin  accuse le maroco-américano-algérien Chakib khalil, ex ministre du pétrole en Algérie, à   qui les autorités de notre pays ont permis de fuir aux USA dès  que la justice a ouvert les dossiers noirs de Sonatrach..
N'ayons pas la naïveté de croire que les gros barons de la magouille nationale vont passer à la casserole.
Ce sera comme pour le groupe Khalifa.
Un pas en avant, cinq pas en arrière.
Les sous-fifres seront hachés  à la moulinette avec un grand matraquage médiatique mais les autres, les vrais justiciables, ne seront pas appelés à la barre.
Que faut-il attendre d'autre quand nous savons tout l'argent qui est dilapidé par nos gouvernants dans la création et la gestion d'organisme de contrôle et de répression qui seront déssaisis de leurs prérogatives ou n'auront qu'une existence symbolique ?
Une fois de plus nos gouvernants ont eu l'indécence d'étaler au grand jour le mépris dans lequel ils tiennent les citoyens algériens.
--------

Hocine Mahdi

---------Le 4 mars 2013
----------------------------   

Sunday, March 03, 2013

Où va notre pauvre monde : John Kerry Scandalisé

Tayeb Radjeb Erdogan, accusé de  ne pas rompre les relations turco-sionistes, n'en rate pas une pour briser le silence sur la question palestinienne dont les grandes puissances s'interdisent de parler avant le règlement des affaires de l'Iran, de la Syrie, de l'Egypte et du Mali. Sous réserve qu'il n'y aura pas d'ici là d'autres conflits dans d'autres pays.
Bien sûr ce sont Washington et Tel-Aviv qui décident du calendrier international d'actions de l'Onu pour retarder le plus longtemps possible la création de l'Etat palestinien à laquelle sont farouchement opposés les sionistes.
Erdogan joue t-il le double joue ?
A t-il un compte personnel à régler avec Pères et Netanyahu ?
Son acte hautement politique de Davos* nous indique qu'il est animé par des principes d'équité que l'ONU et l'Union européenne s'obstinent à ignorer pour ne pas déplaire aux USA. Mais nous pouvons nous tromper. 
En tout cas il dérange les consciences encrassées en Europe qui ont très vite oublié le Génocide de Gaza et qui continuent de fermer les yeux sur les crimes quotidiens du régime d'apartheid sioniste à Jérusalem-est, en Cisjordanie, à Gaza et sur la construction des colonies. Principale cause de la rupture des négociations entre Palestiniens et sionistes.
En assimilant le sionisme au crime contre l'humanité Tayeb Radjeb Erdogan a provoqué l'ire de John Kerry et une énième bassesse du secrétaire général de l'Onu Ban ki-mom, valet avéré du sionisme international.
Dans une conférence de presse avec le président turc John Kerry a condamné la déclaration d'Erdogan. La jugeant contestable il a affirmé qu'elle ne fait que retarder la Paix au Proche Orient.
Tiens, tiens !
La construction des colonies, les spoliations, les agressions, les crimes, les arrestations arbitraires commis quotidiennement par les hordes sionistes en Palestine ne retardent pas le processus de paix. John Kerry ne les voit pas, plutôt ne veut pas les voir.
Mais une phrase du premier ministre turc nuirait à la Paix.
Admirez la connerie des élites internationales qui gouvernent notre pauvre monde.
Pour finir John Kerry commande au président turc de renouer les relations avec les sionistes.
Autrement dit il ordonne aux dirigeants de la Turquie de fermer les yeux sur les malheurs du peuple palestinien comme le font l'Arabie Saoudite, le Qatar, l'Egypte, les monarchies du Golfe et l'Union européenne.
Barack Hussein Obama a fait cette demande avant sa réélection.
Tout le monde doit obéir.
Erdogan ami des américains et ennemi du régime d'apartheid sioniste...
Washington n'aime pas cela. 
----------
Hocine Mahdi
----Le 3 Mars 2013
----------------------------------
*) A la conférence économique de Davos, quelques mois après le génocide de Gaza, Tayeb Erdogan avait accusé Pères de crime contre l'humanité. Ce qui avait soulevé l'indignation de l'Union européenne et des USA dont l'usage du Veto au Conseil de l'Onu n'a pas autorisé la CPI de poursuivre les criminels de guerre sionistes..