Tuesday, December 13, 2016

Liberté D'expression, Droit A L'Information

La liberté d'expression sans le droit à l'information, c'est quoi au juste ?
C'est quoi la liberté d'expression et le droit à l'information quand les journalistes et leurs patrons se taisent, mentent, inventent ou manipulent l'information.
C'est quoi la liberté d'expression et le droit à l'information quand les journalistes et leurs patrons couvrent le mensonge en censurant un droit de réponse ?
C'est quoi la liberté d'expression et le droit d'information quand les grosses boites médiatiques conçoivent des émissions et des débats orientés spécialement pour soutenir des mensonges politiques ou omettent de couvrir des évènements en soutien à une partie contre une autre ?
Les exemples sont légion où des dictateurs achètent des dizaines de pages publicitaires à de grands journaux qui, en contrepartie, leurs fabriquent des images de dirigeants fréquentables. 
Avant de diaboliser Saddam Hussein comme il le méritait, des magazines européens et américains à gros tirages l'avaient présenté comme le dirigeant le plus démocrate du monde arabe. Tous savaient qu'il pratiquait la torture, l'arbitraire, les tueries contre ses opposants. Personne n'en parlait. C'était dans les années 1980. 
Combien de fois des journalistes ont été censurés par leurs patrons parce que leurs écrits risquaient de faire perdre des rentrées publicitaires ? 
La publicité étant un moyen de pression, les éditeurs se couchent très facilement devant des lobbys qui leur dictent ce qu'ils ne doivent pas publier.
Nous sommes encore loin du droit à l'information que nous reconnait la charte universelle des droits de l'homme.
...................................
Hocine mahdi         

Monday, September 19, 2016

Les hôpitaux malades de leurs médecins

Pleure ô pays bien aimé...
J'ai volé cette phrase à un écrivain passionné et passionnant.
Qu'il me pardonne, il a l'âge de mon arrière grand père et il est naturel que j'apprenne de lui. En vérité je n'ai pas su en inventer une qui soit plus en adéquation que celle-là avec le récit du parcours du combattant d'un citoyen malade qui n'a pas voulu déranger ses solides "relations" pour se faire soigner. 
Attention, je ne généralise pas. Il y a des exceptions.

Pleure ô pays bien aimé.
En 2011 tes hôpitaux demeurent toujours le lieu incontournable où beaucoup de malades sans piston y entre en marchant et en ressortent dans un cercueil.
Des médecins sans conscience, sans coeur, abandonnent pendant des heures des malades torturés par la souffrance dans des salles de consultation des services des urgences. Bien entendu, quand les malades en question ne sont pas accompagnés, mieux vaut dire munis, d'une "chakhsia*" ou d'une recommandation en bonne et due forme.

Pleure ô pays bien aimé.
Des médecins sans conscience, sans coeur, prescrivent des actes médicaux onéreux et des médicaments au pif. Ils se trompent souvent sur le diagnostic parce qu'ils ne procèdent pas à l'examen clinique (palpation du corps et questionnaire sérieux) qui peut les mettre sur la piste de la maladie.

Pleure ô pays bien aimé.
Des médecins sans conscience, sans coeur, assurant la permanence, renvoient chez eux des malades gravement atteints pour ne pas prendre la responsabilité de signer un ordre d'admission... 
Pourquoi ? 
De peur d'être engueulés par leur chef de service qui est en abandon de poste.

Pleure ô pays bien aimé.
De ce fait nos hôpitaux grouillent de médecins assassins qui ne prennent sérieusement en charge que les malades recommandés ou accompagnés de "si flen ou si felten".

Pleure ô pays bien aimé.
Tes enfants craignent tes médecins plus que les guérisseurs charlatans qui exercent dans tes souks.

Voici l'infernale journée d'un malade qui n'a pas fait usage de ses "pistons" agréés, devrions nous dire "labélisé".
3 heures du matin: Dziri se tortille de douleurs dans son lit. Sa famille lui donne des cachets, lui prépare des tisanes en attendant que le jour se lève. Rien à faire. Les douleurs deviennent plus violentes. 
La famille appelle le taxi clandestin du quartier. Direction: les urgences de l'hôpital el Hattabia qui est le plus près (une dizaine de kilomètres). Là on lui injecte une dose de calmant. Les douleurs redoublent de férocité. On l'oriente vers les urgences du CHU Ben Badis, qui eux l'orientent sur le pavillon chirurgicale Ibn Sina. Entre les attentes et les trajets cinq heures se sont écoulées. 
La famille décide alors de s'adresser à la clinique privée Naoufel, puis à une autre. Peine perdu. On leur conseille le CHU Ben Badis.
Retour à la case départ.
La distance entre les pavillons est longue. Pas de chaise roulante disponible. Dziri s'appuie sur les frêles épaules de son épouses et celles de son frère pour se déplacer. Il tombe en syncope. Grâce à une "maârifa**" rencontrée au hasard il est pris en charge par le service des maladies infectueuses où on lui branche un sachet de sérum. Il est 14 heures 30, le médecin de la "maârifa" recommande à la famille d'aller en urgence à l'hôpital de Daksi qui est situé à l'autre bout de la ville. Il a la gentillesse de réquisitionner une ambulance. La densité de la circulation est un enfer  pour la famille qui mène une course contre la montre.
A la salle de consultation des urgences de Daksi, l'attente est interminable. Il y avait bien un médecin mais il ne pouvait rien décider sans l'avis de son collègue de permanence qu'il avait appelé au téléphone mais qui tardait à venir. Près d'une heure après voici le collègue qui arrive en trainant les pieds. Lecture de la lettre d'orientation, des bilans, des radios et des échographies. Il s'enferme quelques minutes dans son cabinet avec ses collaborateurs puis appelle la famille.
- Ramenez le malade au pavillon de chirurgie Ibn Sina il doit être opéré de toute urgence.
Un parent du malade l'informe :
- Nous sommes venus d'Ibn Sina où les médecins l'ont vu et nous ont orientés vers votre service. Si nous nous le leur ramèneront ils vont nous renvoyer ici.
Le médecin :
- Je ne peux rien faire. Le bloc est fermé jusqu'à 8 heures du matin.
Un autre parent plus rugueux :
- Docteur, s'il vous plait, laissez-nous vous respecter. Vous êtes en permanence assumez vos responsabilités. Vous êtes le capitaine à bord pendant la permanence.
Le médecin :
- Non. Je ne suis que l'adjoint du Maitre Assistant.
Le parent :
- Conduisez-nous à son cabinet nous allons lui parler.
Le médecin :
- Il est chez lui. Je dois lui téléphoner pour savoir ce qu'il décidera.
Le parent en colère :
- Le Maitre assistant décide de chez lui sans voir le malade ?
Le médecin :
- Nous travaillons comme ça. Le cas de votre malade est un peu particulier. La semaine passée un médecin en permanence avait hospitalisé un cas pareil il s'est fait savonner par le Maitre Assistant.
Le parent se calme par stratégie :
- L'état de notre malade nécessite t-il une intervention immédiate ?
Le médecin :
- Oui.
Le parent :
- Nous allons le ramener à la maison. Si par malheur il lui arrivera quelque chose nous vous tiendrons pour responsable devant la justice.
Le médecin :
- Pourquoi moi. Allez à Ibn Sina ils le soigneront.
Vous avez bien lu. Un médecin assure la permanence dans les urgences d'un hôpital pour le compte d'un autre médecin qui se prélasse chez lui mais quand il a un patient à hospitaliser de toute urgence il a peur d'être engueulé par l'absentéiste.
Le parent s'éloigne du médecin et décide de déclencher l'opération "piston" en téléphonant à une "Chakhsia" de petite envergure.
Moins d'une demi heure après la directrice de l'hôpital Daksi déboule au service des Urgences. Elles est sur les nerfs, son f'tour était sur le canoun. Elle s'enferme dans le cabinet avec le médecin qui deviendra comme une serpillière et se montrera prêt à lécher les bottes des parents du malade. Comme un minable larbin il signera l'ordre d'admission de Dziri et le programmera pour une préparation immédiate à l'intervention chirurgicale.
Nous le soupçonnons d'avoir, par la suite, commis une mauvaise action.
Le malade devait être opéré en urgence. Mais au moment de l'embarquer au bloc un chirurgien s'aperçoit de la disparition des résultats d'analyses de son dossier. Il y aura une altercation entre les infirmiers et les chirurgiens. Ce n'est que vers midi que les documents seront retrouvés classés par inadvertance (?) dans le dossier d'un  autre malade.
C'est mesquin. Mais que voulez-vous ? C'est le niveau culturel de certains de nos médecins qui n'ont jamais lu le Serment D'Hippocrate.
Allah yeramek y a si Benkadri Hocine. Quand tu étais directeur général les hôpitaux fonctionnaient comme l'horloge de Londres. Dès ton enterrement ils sont redevenus comme des souks, comme ils l'ont été pendant les quarante dernières années. Il ne t'a fallu que six mois pour les rendre fréquentables. Mais ton coeur avait lâché parce que tu étais au four et au moulin H.24.

Pleure ô pays bien aimé.
Pendant que des centaines de médecins sont au chômage et rêvent de "Harga" d'autres, dans nos hôpitaux, laissent mourir leurs malades.

........................................................
Le 16 Août 2011
Mahdi Hocine           

Wednesday, August 31, 2016

LES FEMMES ET LES HOMMES QUI NE MEURENT JAMAIS


Ce matin je me suis recueilli sur la tombe d'un citoyen d'une grande modestie. Il avait du Coeur, du Nif et un Amour aussi grand que tous les océans pour cette malheureuse Algérie qui tangue comme un bateau ivre pris dans la tempête de la mauvaise gouvernance qui menace de le couler.

Il était mort en Avril 2011 en accomplissant son devoir de commis de l'Etat sans rien concéder à sa hiérarchie sur le plan moral et légal.
C'était un fonctionnaire consciencieux. 
Il désobéissait à son ministre de tutelle qui avait la prétention de lui dicter ce qu'il devait faire. En Algérie c'est trop exceptionnel pour être cité en référence. D'autant plus que le citoyen en question avait la responsabilité de redonner aux hôpitaux de Constantine le rôle qui était le leur :
Soigner les malades et sauver des vies humaines.
Il prenait tellement à coeur son travail qu'au bout de six mois il en est mort.
D'épuisement ?
Peut-être...
Il avait mis les pieds dans un nid de vipères.
Il lui fallait tout surveiller, tout refaire avec des milliers de travailleurs qui ont été habitués pendant quarante ans de n'en faire qu'à leur tête. C'est ce qui fait dire à beaucoup de gens que sa mort arrangeait tellement de parasites au sein des hôpitaux de Constantine qu'elle ressemble à un crime déguisé. 
D'ailleurs, quelques jours après son enterrement les mauvaises habitudes ont repris le dessus. Les malades sont traités comme des "m o i n s- q u e- r i e n ". 
L'hygiène est catastrophique. 

Le matériel neuf recommence à tomber en panne sans raison. 

De nombreux médecins et paramédicaux se sont remis à fonctionner comme les guichetiers de la mairie et de la poste.
Au faciès...
Au piston...
A l'humeur...
Allah yarhmek, y a Si Hocine Benkadri !
Si dans chaque ministère, dans chaque administration, dans chaque entreprise, dans chaque institution de l'Etat il y avait seulement dix hommes aussi consciencieux et aussi honnêtes que toi l'Algérie ne serait pas tomber aussi bas. 
J'ai su dernièrement que des marchés de gré à gré pour l'extension des hôpitaux, leur approvisionnement et leur équipement t'auraient rendu archimilliardaire en quelques mois mais que tu avais chassé de ton bureau les mafieux qui voulaient t'acheter.
Dors en paix.
Les femmes et les hommes comme toi resteront toujours vivants dans nos coeurs.
HOCINE MAHDI
Le 31 Août 2011

Monday, July 04, 2016

L'humanisme sélectif d'Elie Wiesel.

L'humanisme sélectif d'Elie Wiesel.
.........................................................
Ce texte, je l'ai écrit en  mai 2009 et publié en juin 2009. 
L'humaniste Elie Wiesel  s'interdisait de s'indigner contre les crimes contre l'humanité commis par  le régime d'apartheid sioniste au Liban et en Palestine contre  le peuple palestinien. 
Il disait que tout ce que faisait Israël, Israël le faisait en son nom.
En 2008-2009 des milliers de femmes et d'enfants palestiniens mouraient à Gaza sous les bombes d'Israël. Un massacre inimaginable d'une puissance coloniale contre un peuple désarmé. Une puissance coloniale ouvertement protégée, équipée et financée par la France, l'Angleterre, l'Allemagne et les USA et qui jouissait de la caution morale d'Elie Wiesel. 
Pour celui-ci tous les enfants du monde souffrent de la guerre et de l'arbitraire sauf les enfants palestiniens.
Humanisme sélectif inadmissible de la part d'une victime de l'arbitraire nazi et d'une puissance occupante.  
C'est pour cela que le peuple Palestinien continue de croupir sous le joug colonial. 
.........................................

Voici le texte qui demeure d'une douloureuse actualité :      
Face à la dégringolade vertigineuse de sa popularité à travers le monde et chez lui surtout, le terroriste Bush a fait appel à son ami Elie Wiesel, le sioniste à tout faire de la Maison Blanche.
La mission confiée au prix Nobel, sous des apparences louables, cache très mal une décision crapuleuse de fabriquer un Etat fantoche (comme pour les kurdes en Irak) dans l'une des régions les plus riches encore inexploitées du Soudan.
Au Nobel prostitué, il a été demandé d'user de son inusable prestige à l'effet de sensibiliser l'Amérique profonde sur la situation catastrophique des chrétiens du Darfour que les islamistes envisageraient d'exterminer en douce.
Premier volet du programme d'action : des marches de dénonciation dans toutes les villes américaines jusqu'au jour où le dictateur soudanais abdiquera sa souveraineté sur une partie du Soudan qui est convoitée pour ses considérables richesses minérales que les pillards coloniaux n'avaient pas eu le temps d'extraire quand le pays leur appartenait au nom de la loi du plus fort.
Sans surprise Elie Wiesel ne s'est pas fait prier. Car, engager son prestige "moral" au service d'un Etat terroriste qui a décider de « démo-khra-tiser » le monde arabo-musulman  par le napalm, les missiles patriotes, la famine et la bible …, C'était œuvrer à la consolidation des fondations d'un autre Etat fantoche qui fut conçu de toutes pièces au cœur du monde Arabe par la coalition Euro-américaine avec la complicité de l'ONU.
Une fois n'est pas coutume.
Nous n'avons pu résister à la tentation de demander à Elie Wiesel d'user de son inusable prestige auprès de son ami conjoncturel Bush de telle sorte que celui-ci et ses tueurs comprennent et admettent que la Palestine n'a jamais été un pays sans peuple que les alliés Euro-américains, sans consulter leurs amis arabes, avaient généreusement offert à un peuple sans pays.
Au nom de la loi du plus fort, bien entendu.
Que soixante ans après cette forfaiture Bush et ses pairs anglais et français s'obstinent de nier, qu'à cause d'eux, la Palestine est tombée sous les bottes d'un nazisme qui se signale chaque minute par des atrocités comparables à celles commises par les esclavagistes de l'Afrique du Sud, à celles de la Gestapo et à celles du colonialisme français…
Que soixante ans après cette forfaiture Bush et ses pairs anglais et français continuent à s'indigner parce que les enfants Palestiniens n'ont trouvé qu'un seul moyen de revendiquer l'indépendance et d'attirer l'attention de l'O.N.U sur leur calvaire : se faire exploser au milieu d'une foule de colons et assimilés sionistes…
Que penser ?
Ils (Bush et ses pairs européens) jouent aux sourds, aux aveugles, aux idiots pour ne pas prendre leurs responsabilités à l'égard d'un peuple qu'ils avaient condamné en 1919 (pas en 1948) à l'errance, à la mort lente, à l'inexistence identitaire, à l'orphelinat.
C'est la barbarie du système colonialiste nazi-sioniste qui pousse le désespoir des opprimés à l'extrême de l'extrême : l'action kamikaze.
Cette évolution vers le pire est normale si nous reprenons toutes les étapes des négociations et de leur échec..
Qu'ont obtenu les Palestiniens à Camp David malgré les concessions inimaginables faites par Arafat aux Américains ?
Qu'ont obtenu les palestiniens à Oslo, à Madrid, à Charm Echeikh ?
Rien à part des promesses jamais tenues…
Rien a part le génocide de Sabra et Chatila ordonné par Ariel Sharon et exécuté par ses harkis libanais (les phalanges chrétiennes) sous l'œil vigilant de la soldatesque sioniste. L'opération fut planifiée et suivie par le cabinet de Sharon de telle sorte qu'il n'y aurait pas de survivant, jusqu'aux bébés qui sont en gestation dans les ventres de leurs mères.
Rien, à part les carnages de Jéricho et de Bethléem.
Rien, à part l'intensification des implantations coloniales…
Rien, à part le cloisonnement de Gaza et de la Cisjordanie…
Rien, à part les tueries d'El Qods…
Rien, à par l'assassinat sur une grande échelle des enfants innocents…
Rien, à part les bombardements des quartiers résidentiels, des écoles, des hôpitaux…
Rien, à part les démolitions des maisons…
Rien, à  part l'isolement et l'empoisonnement de Arafat après des années d'humiliation en résidence surveillée dans son palais à moitié rasé.
Situation sans précédent dans l'histoire de l'humanité… Arafat qui n'avait plus rien à donner aux sionistes parce qu'il avait été mis à genoux par les américains après les multiples trahisons des Européens et des dictateurs Arabes qui, eux mêmes, étaient des obligés des maîtres de Washington.
Non.
Ne croyez pas que nous ayons perdu de vue que le «grand humaniste» Elie Wiesel se comporte comme si le peuple palestinien et la Palestine n'étaient que des fictions inventées par Jacques Vergés, Mourad Bourboune, Noam Chomsky, Roger Garaudy, l'Abbé Pierre, ces hommes qui rejettent toutes les formes de racisme et d'injustice. Ces hommes que les lobbies sionistes, malgré leur puissance, n'ont pu dompter.
Ni par la terreur ni par la corruption.
Nous avons tout juste pensé, dans un moment d'optimisme béat, qu'un lauréat du prix Nobel est susceptible d'un sursaut d'honneur surtout quand il doit sa situation à un discret travail des coulisses à la faveur d'une conjoncture politique donnée (des tortionnaires et des criminels de guerre ont obtenu cette distinction) .
Quand des enfants souffrent et meurent dans les mêmes conditions qu'a connues l'enfant Elie Wiesel sous les bottes d'une force barbare d'occupation, il n'est pas impossible que les douloureux souvenirs du passé (1939-1945) aient l'effet salvateur d'un électrochoc sur les amnésiques qui sont devenus des bourreaux ou complices de bourreaux ou panégyriste de bourreaux.
Parfois il suffit d'une légère secousse.
Wiesel pourrait orienter le boucher de l'Irak qui ne sait plus ni ce qu'il veut ni ce qu'il fait dans le monde Arabe à cause de ses conseillers sionistes, comme Perle, qui le tournent en bourrique.
Quand Bush ordonne à Mahmoud Abbas d'organiser des élections honnêtes tout en commandant aux électeurs palestiniens de boycotter les candidats de Hamas et en brandissant la menace de les affamer si les résultats du vote ne seront pas conformes à ses désirs (la reconduction des corrompus), quel genre de démocratie applique t-il ?
Quand Bush interdit à Moubarak de trafiquer les résultats du scrutin puis l'autorise de faire comme il veut pour se maintenir au pouvoir, quel genre de démocratie défend t-il ?
En Palestine, à l'issue d'élections transparentes reconnues par tous les observateurs internationaux, les candidats de Hamas ont gagné. Aussitôt Bush bloque l'aumône que le trésor américain versait à l'Etat palestinien. En même temps il ordonne à ses harkis, les dictateurs arabes, de diaboliser le gouvernement démocratiquement élu qui s'oppose au bradage du pays… Bradage qui était imposé à Mahmoud Abbas.
Que veut-il nous dire ?
Où est le respect du libre choix des peuples d'élire leurs représentants ?
Libre choix qui est inviolable, voire sacré en Europe occidentale et en Amérique où la seule possibilité de frauder est d'acheter les voix avant le déroulement du vote.
Ne sont qualifiés de démocrates que les arabes cautionnés par les sionistes et les arabes qui broutent dans les mangeoires de l'oncle Sam.
La stratégie de Bush et de sa coalition euro-australo-canadiiennne est archi connue dans tous les pays du Tiers-Monde :
1)-Allumer des guerres séparatistes.
2)-Affamer.
3)-Boycotter pour appauvrir les plus pauvres. 
La précarité provoquera de graves désordres socio-économiques. 
Les désordres socio-économiques engendreront la répression. 
Et la répression déstabilisera les gouvernements non désirés par les criminels maîtres de Washington qui usent de toutes les crapuleries et de tous les crimes imaginables (voir l'Irak, le Chili, la Corée, le Vietnam ) pour dominer le monde.
Nous ne nous étonnerons pas si Wiesel restera insensible à notre appel volontariste. C'est le contraire qui nous surprendra.
Des centaines de fois il a été prouvé qu'Elie Wiesel est aussi raciste que Sharon, Netannyahu, Hitler, Sarkozy, Rumsfeild, Bush aux yeux de qui les Palestiniens resteront éternellement une fiction et les arabes des infra-humains
Contre toute morale et toute logique, il a été "nobélisé". 
C’est là la grande force des lobbies sionistes.
.....................................
Hocine Mahdi.
...............écrit le 10 Mai 2009
...............publié en Juin 2009
............... repris le 4 JUILLET 2016 l'annonce de la mort d'Elie Wiesel pour dire une vérité que les médias français ont habilement escamotée.
............................................................

Monday, June 06, 2016

Mohamed Ali, un homme libre tout simplement


«Je n'ai rien contre le Vietcong. Aucun Vietnamien ne m'a jamais traité de négro»
................................................................................

Mohamed Ali, un boxeur exceptionnel, a marqué l'histoire des Etats Unis d'Amérique par ses actions citoyennes quand il portait la couronne du roi incontestable des poids lourds. Il était le plus fort. Il était riche en dollars mais il était plus riche encore en valeurs humaines. 

Washington menait une guerre dévastatrice contre le Vietnam, usant d'armes chimiques de destruction massive comme le défoliant orange, rasant des agglomérations entières. 

Opposé à cette guerre atroce d'invasion Mohamed Ali se rangea du côté des insoumis en refusant d'aller assassiner les Vietnamiens chez eux. Il paya un prix très lourd. 

En juin 1967 il fut condamné à 5 ans de prison et 10.000 dollars d'amende. Parce que sa renommée dépassait celle des gouvernants US dans le monde il ne fut pas jeté en prison mais il fut déchu de ses titres de champion du monde de boxe et interdit de ring pendant trois ans. Militant des droits humains et contre la ségrégation raciale il s'engagea à fond en faveur des êtres vulnérables. 

Il a vécu en homme libre.

Il est mort en homme libre. 

Qu'il repose en paix.


 

Ses combats de citoyen rebelle doivent être enseignés dans les écoles arabes et africaines en vue d'inculquer aux enfants les valeurs humaines. 



Deux hommes libres à qui l'esclave Barack Hussein Obama s'est empressé de rendre un vibrant hommage alors qu'il n'a jamais rien fait pour être comme eux. C'est-à-dire être un homme... Un homme libre entièrement engagé au service de la Paix, de la Liberté, de la Justice. Il a vendu ses principes et ses convictions à l'AIPAC. Face aux caméras des chaines de télévision du monde entier il a qualifié le criminel de guerre Netanyahu d'homme de Paix. Président de la plus grande et la plus barbare puissance mondiale pendant huit ans il a fait comme son prédécesseur George W. Bush contre la Paix en Orient au profit du régime d'apartheid sioniste. Il déteste Netanyahu mais il lui lèche les bottes tandis que Netanyahu le déteste et ne s'en cache pas.  

  

.....................................

HOCINE MAHDI

              Le 5 juin 2016

.....................................................  

Friday, May 06, 2016

Connivences politicardes




Les ignobles mensonges des hommes politiques : 

Avant de twitter une photo de Bouteflika malade, le premier ministre Manuel Valls a tenu une conférence de presse où il a menti aux journalistes, comme l'ont fait François Hollande, Jean-Louis Debré, Ségolène Royal et tous les ministres français et américains qui ont défilé à Zéralda depuis 2011.  Même le maire de Bordeaux et la maire de Paris, Alain Jupé et Anne Hidalgo, ont joué dans cette stupide mascarade.

Il a déclaré qu'il a eu une discussion importante avec le président algérien alors que Bouteflika n'a pas eu la force de prononcer un mot compréhensible en sa présence.

Mensonge politique qui rapportera à l'Etat français la signature d'une trentaine de contrats très juteux.


Résultat de recherche d'images pour "bouteflika image 2015-2016"

Bouteflika : En 1999 il ne voulait pas être un quart de président entre les mains des généraux. En 2011 il est devenu une marionnette entre les mains de son frère Said Bouteflika au profit de la France, des USA et des oligarques.


Cette fois le complot contre les gouvernants algériens et leurs souteneurs est bien venu de l'Etranger.
De Paris, exactement...De quelqu'un qui, la veille seulement, déclarait à la presse mondiale qu'il allait visiter l'Algérie en ami.

Résultat de recherche d'images pour "IMAGE DE BOUTEFLIKA VOTE 2014"
Accueil royal pour lui et la douzaine de ministres qui l'accompagnait pour participer au pillage du pays grâce à la complicité de ministres algériens qui ont presque tous un pied en Algérie et le coeur en France.

Il a suffit à Manuel Walls de publier sur son compte twitter une seule photo de son bref séjour à Alger pour dévoiler des années de mensonges auxquels ont participé François Hollande, Jean-Louis Debré, Bernard Kouchner Alain Jupé, Annie Hidalgo, Bernard Caseneuve, Jean Pierre Rafarin, Ségolène Royal et une nuée de ''personnalités'' politiques, industrielles, médiatiques culturelles français, américains, africains en contrepartie de contrats qui se chiffrent en milliards de dollars.

Nous savions bien que Bouteflika était gravement malade et n'avait aucune capacité de gouverner. Aussi, quand nous avons vu les séquences de la visite filmées par France 2 et Canal + nous avons été écoeuré. 

On ne rit pas d'un malade. 

Manuel Valls l'a fait pendant que les photographes et les caméramans immortalisaient sa rencontre avec un Bouteflika qui ne savait pas ce qu'il faisait ni qu'il recevait une dizaine de ministres français rien que pour que la chaîne publique tv puisse diffuser des images le montrant vivant.   

On ne tire pas sur les ambulances.

Manuel Walls, le vrai patron du gouvernement algérien et de Saadani, l'a fait.

Hélas !

Afficher l'image d'origineI
La politique n'a aucune moralité, il n'y a que les vils intérêts qui font courir les monstres.

Imaginons que Français Hollande soit partisan d'un cinquième mandat pour Bouteflika et que Barack Obama ait actionné Valls pour torpiller les projets du président français (son cordial ennemi) dans son total soutien aux faiseurs des rois en Algérie. 

La chose n'est pas impossible.

Il y a des dirigeants algériens plus monstrueux que Valls, Hollande, Jupé, Kerry...

Ce sont Saïd Bouteflika, Ahmed Ouyahia, Adelmalek Sellal, Medelci et des dirigeants cachés qui ont étalé le tapis rouge sous les pieds de ces visiteurs intéressés et hypocrites pour continuer d'exercer les fonctions de la présidence en s'abritant derrière la "légitimité" d'un président impotent ayant perdu toutes ses facultés mentales et physiques. 

.........................................................
HOCINE MAHDI
..........LE 3 MAI 2016
..........................................................................
Bouteflika :
En 1999 il ne voulait pas être un quart de président entre les mains des généraux. 
En 2011 il est devenu une marionnette entre les mains de son frère Said Bouteflika au profit de la France, des USA et des oligarques. 

Friday, March 25, 2016

Expliquez-moi svp :

Expliquez-moi svp :
Dans leurs propres pays 
les dictateurs sont des ennemis mortels 
de la liberté d'expression.
En France ils manifestent en faveur
de la liberté d'expression.
Je ne comprends rien.
..........................................
Hocine Mahdi
Janvier 2015
.....................................

L'AMALGAME DU SIONISTE Emanuel VALLS

Au diner du CRIF de 2016 où les gouvernants et les médias français doivent renouveler publiquement leur allégeance au régime d'apartheid sioniste, c'est le premier ministre Manuel Valls qui a décroché haut la main la Palme de la brosse à reluire devant son rival de toujours, l'ex champion Nicolas Sarkozy. 
Il a appelé à considérer les antisionistes comme des antisémites.
Nous répondons comme nous l'avons fait à chaque fois qu'il a manipulé le vocabulaire pour plaire à ses maitres Pères et Netanyahu : 
Que l'on soit chrétien, juif, musulman ou athée. (.Le 24 janvier 2015)
...................................
Hocine Mahd
............ Mars 2016
................................................ 

Washington colonise la Palestine

Le discours de Mahmoud Abbas à la tribune de l'ONU en septembre 2014 a scandalisé Barack Hussein Obama et Bejamin Netanyahu pour quatre raisons.

Primo : le président de l'Autorité palestinienne a accusé le premier ministre sioniste de mener des guerres de génocide contre le peuple palestinien. Il a rappelé que c'est la troisième guerre en cinq ans et cité le nombre de femmes et d'enfants qui ont été massacrés par les F16 et les bombes des américains.

Secundo : il a reconnu que pendant qu'il négociait pour la paix les sionistes confisquaient des territoires palestiniens, multipliaient les colonies* en Cisjordanie et à Jérusalem-est, massacraient et emprisonnaient par milliers des citoyens palestiniens sans que l'ONU et les USA ne bougent le petit doigt.

Tertio : il a demandé à l'ONU de prendre ses responsabilités pour établir un calendrier de négociations sérieuses en vue de parvenir à l'indépendance de la Palestine dans un délai de trois ans au maximum.

Enfin il a menacé de s'adresser au Tribunal pénal international**pour faire condamner les criminels de guerre sionistes.

Deux pays seulement sur 193 ont manifesté une colère noire contre le discours de Mahmoud Abbas.

Ce sont Israël et les USA.

Quel est l'intérêt des USA à s'opposer systématiquement à l'indépendance de la Palestine et à protéger les criminels de guerre sionistes ?

Contre le monde entier Barack Hussein Obama marche sur le chemin tracé par George W. Bush, Bill Clinton et tous les présidents qui les ont précédés : Bloquer indéfiniment l'avènement de l'indépendance de la Palestine en fournissant à Israël l'appui logistique et diplomatique nécessaire à l'extension des colonies et à la répression barbare contre le peuple Palestinien.

Les USA sont considérés comme un exemple incontournable de démocratie, de liberté, de justice. Mais l'usage abusif de leur droit de veto en faveur du régime d'apartheid sioniste et de ses crimes abjects les situe dans une position de complices des génocides dont sont victimes les femmes et les enfants palestiniens aussi bien que de la poursuite de la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem-est. 
.....................................
Hocine  Mahdi
2014   
...............................
*) Les colonies ont été multipliées par 10 pendant les négociations stériles imposées à l'Autorité palestinienne par Washington qui a interdit à la communauté internationale d'y participer.
**) Mahmoud Abbas ne déposera jamais une plainte auprès du T.P.I car il est soumis à un ignoble chantage alimentaire par Washington, Londres, Berlin et Paris qui refusent que les crimes sionistes contre l'humanité soient jugés. Comme tous les génocides perpétrés par les puissances coloniales occidentales e Afrique, en Asie et en Amérique.

Saturday, March 19, 2016

Ecoeurant !

Expliquez-moi svp :
Dans leurs propres pays
Les dictateurs sont des ennemis mortels
de la liberté d'expression.
En France ils manifestent
en faveur de la liberté d'expression.
Je ne comprends rien.
..............................................
Hocine Mahdi
...........2015
......................................................

Contre la guerre, le boycott

C'est le boycott qui a libéré Mandela 
et mis fin à l'apartheid 
en Afrique du Sud.
C'est le boycott qui mettra fin 
à la colonisation sioniste 
en Palestine.
Pourquoi les gouvernants de l'UE
Le condamnent comme les USA ?
..................
Hocine Mahdi
..........2015
....................................

De mal en pire...

Chaque année qui vient est plus mauvaise 
Que celle qui la précéde 
dans les pays où règnent 
les dictateurs, les fraudeurs, 
les rongeurs, les importateurs, 
les pillards, les magouilleurs, 
les spéculateurs, les voleurs, 
les mauvais gouverneurs, 
les faussaires, 
les tortionnaires, 
les imprévoyants, 
les égocentriques, 
les juges injustes, 
les ministres frimeurs 
et les présidents à vie.
Cela fait plus d'un siècle 
que nous faisons ce constat 
au Maghreb, 
en Afrique, 
en Asie,
dans le Monde Arabe...
L'Algérie en fait partie...
Que sera cette année ?
............
Hocine Mahdi
...... Janvier 2015
.....................................

Thursday, March 17, 2016

Le pillage ne s'arrêtera pas.

...........................................................
Le pillage ne s'arrêtera pas. 
Des cadres de l'Urbanisme seraient complices.
Les promoteurs proposent OUVERTEMENT
des "cahouas" gastronomiques
Pour la moindre assiette constructible.
.....................................
Hocine MAHDI
.............Février 2015
................................................................

Restons éveillés !

Rêvons d'un printemps 
De paix,
De fraternité
Mais restons éveillés.
La paix est insatiable de larmes et du sang.
La fraternité restera une illusion

Tant que des peuples seront colonisés 
et des enfants crèveront de faim..
Rêvons d'un printemps 
De paix, 
De fraternité...
Mais restons éveillés
Ne croyons pas au miracle.
................
HOCINE MAHDI
........... Février 2015
..............................................

EXTERMINATEURS !

Les USA ont tellement détruit des démocraties naissantes 
Et promu des dictatures sanguinaires 

En Amérique-latine, en Asie et au Moyen-Orient... 

Pourquoi pas ne  le feraient-ils en Afrique ?

 ......................................
Hocine Mahdi
Le 17 fvrier 2015
....................................................................

Demain, peut-être ?

Le printemps viendra-t-il ?
Attendre, attendre, attendre
Une éternité s'il faudra...
Un rayon de soleil
Qui ne viendra jamais.
Mais l'espoir fait rêver.
.................
Hocine Mahdi
........Le 24 janvier 2015

..................................................

Barack Obama, chef d'orchestre


Le visage hideux du colonialisme sioniste armé par Obama et adoubé par l'Union Européenne.

Après la destruction de leur maison à Gaza par les F16 américains, des dizaines de milliers de Palestiniens sont des SDF.

Ils attendent la communauté internationale sous le froid, la neige, la pluie.
Les médias lourds US et de l'UE évitent d'en parler à cause de l'influence de l'AIPAC, du CRIF et autres organisations sionistes très actives en Occident
--------
Hocine Mahdi
.............le 18 février 
.......................................................................

Causes et effets !

Que de fois l'avons-nous répété !
L'indépendance de la Palestine diminuera de 90 % le danger 
des attentats en Europe et aux Etats UNIS.
Obama, Cameron, Merkel et Hollande ont une religion :
Le sionisme.
.........................
Hocine Mahdi
...............17 février 2015
....................................................

La culture du ventre


              LE TEMPS DES PILLARDS... 
Tout le monde sait, 
tout le monde se tait.
Tous les parasites se sucrent
Sur le dos de la culture
.......
Hocine Mahdi
................Le 17 février 2015
..............................................................



L'année de l'inculture arabe


Pleure Ô pays bien aimé. 

L'année de la culture arabe à Constantine :
Un considérable réseau de magouilleurs intéressés uniquement
par le partage d'une tarte de 4OO à 7OO milliards.
Des travaux bâclés parce que le temps presse.
Un encadrement gaspilleur et magouilleur 
Recruté au piston et surpayé.
Une foire, 
Un souk, 
Mais surtout pas
Une fête de la Culture.
...........

Hocine Mahdi
17 février 2015


Le visage hideux du colonialisme sioniste


Le visage hideux du colonialisme sioniste en Palestine où l'industrie américaine de l'armement expérimente ses nouvelles inventions sur les êtres humains et sur l'environnement.

Le nazi Adolphe Hitler faisait cela sur les roms, les juifs et les communistes européens. 

François Hollande, Angéla Merkel, David Cameron continuent de lécher les bottes de Pères et de Netanyahu.
..........
Hocine Mahdi
Février 2015 
..........................................

Aidez-moi à comprendre svp.

Aidez-moi à comprendre svp.
Selon Obama et Kerry les valeurs de l'Amérique c'est la liberté, la liberté, la liberté.
Pourquoi, eux, s'opposent-ils à la décolonisation de la Palestine suivant les résolutions de l'ONU ?
Pourquoi, eux, adoubent-ils les génocides commis par le régime d'apartheid sioniste en Palestine ?

 .................................
Hocine Mahdi 
.......................................

Je respire !

Le 31 décembre 2014 j'ai pu tenir en main un stylo et écrire quelques phrases.
Cela ne m'est pas arrivé depuis mon accident cardio-vasculaire de décembre 2013. 
Hier j'ai pu me couper les ongles des deux mains comme un grand.
Des progrès lents mais constants.
Je ne suis pas encore en mesure de participer à une manifestation. 

Cela viendra bientôt je l'espère.
Merci à tous les amis (es) qui m'ont soutenu en ces moments très durs où j'ai failli me suicider pour ne pas devenir une lourde charge pour mes enfants.
Leur amour est si fort. 

J'en ai eu la preuve.
....................
Hocine Mahdi
............Le 7 janvier 2014

...............................................................